Nantes engagée contre le verdurisme

Le jardin des plantes gagne 320 m², s’enthousiasmait la mairie de Nantes le mois dernier. Quoi ? Après avoir été enfin débarrassé de la trentaine d’arbres qui le polluaient, le parvis de la gare allait-il être à nouveau envahi de verdure ? L’idée, paraît-il, est que le jardin se prolonge vers la ville.

Heureusement, dans la réalité des choses, c’est plutôt la ville qui se prolonge vers le jardin. Les 320 m² ajoutés au jardin des plantes se situent à la rencontre de la rue Écorchard et de la rue Stanislas Baudry, qui descend le long du lycée Clemenceau. Sur cet espace se dressaient autrefois cinq ou six arbres de bonne taille. La ville a pris soin de les abattre avant d’annexer le terrain au jardin des plantes. Ce que gagne ce dernier, c’est en réalité 320 m² de trottoirs, très proprement pavés, ma foi.

Alors que viennent d’être abattues deux douzaines d’arbres alignés le long du quai Henri-Barbusse et que commence l’abattage de 70 (soixante-dix !) grands platanes sur le quai Brancas et le quai Duguay-Trouin, le message est clair : à bas le végétal, la verdure ne gagnera pas !

Vue l’étroitesse du quai, les arbres devaient gêner l’installation de l’axe vélo nord-sud

Cela dit, il reste du travail à faire. Si les magnolias survivants du square Fleuriot de Langle ne sont qu’en sursis, tout comme le square du nouveau palais de justice, on aperçoit encore ici ou là des troncs et des branches qui n’ont rien à faire en ville.

Et puis, en général, quand elle abat, la ville annonce qu’elle replantera. Un marché public pour abattre de vieux grands arbres, un marché public pour en planter de petits jeunes, c’est peut-être vingt ans de gagné (et quelques centaines de milliers d’euros dépensés), mais Nantes se retrouvera en fin de compte dans la même situation : des arbres tout partout. Johanna, encore un effort pour parachever l’œuvre minéralisatrice de Jean-Marc Ayrault !

2 réponses sur “Nantes engagée contre le verdurisme”

  1. pourquoi avoir coupé les arbres quai barbusse officiellement :
    Le quai Barbusse, prisé des joggeurs, sera également remanié pour créer un véritable trottoir dans les pavés, plus confortable pour les piétons, les poussettes et les personnes à mobilité réduite !
    avec une piste cyclable, large et bien repérée, (..)
    Des bancs et des arceaux vélos seront aussi installés tout au long de l’itinéraire pour faciliter l’arrêt des cyclistes et profiter de la plus belle rivière de France !
    on rase quai Barbusse pour pouvoir admirer la plus belle rivière de France et l’on veut planter des arbres quai de la FOSSE sur les bord de la loire !!!!?????

    https://www.nantesmetropole.fr/institution-metropolitaine/institution/debut-2019-l-axe-velo-se-prolongera-le-long-de-l-erdre-institution-95913.kjsp

  2. Le square Fleuriot était un des rares espaces publics du secteur à offrir du vert et de l’ombre en été. Mais, comme l’a déclaré notre ineffable adjoint à l’urbanisme (Alain Robert), ce n’était qu’un « no man’sland » donc on pouvait le construire… Quand l’espace public est considéré comme un « no man’s land » que l’on peut vendre aux promoteurs, tout devient possible, et surtout le pire..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *